Thésée est le fils d'Egée. Héros national d'Athènes, il a vécu une génération avant la guerre de Troie. Ses plus grands titres de gloire sont d'avoir tué le Minotaure et d'avoir défendu Athènes contre l'invasion des Amazones.

 

La naissance de Thésée

Egée s’était marié deux fois mais restait sans héritier. Il se décida alors de consulter l’oracle de Delphes, mais il obtint une réponse obscure : Prends garde à ne pas ouvrir ton outre de vin avant d’arriver à Athènes.

 

En quittant Athènes, Egée passa par Trézène où régnait son ami Pitthée pour lui demander conseil. Ce dernier comprit le message. Il enivra Egée et fit en sorte qu’il partageât la couche de sa fille Aithra.

 

Quand Egée apprit qu’Aithra attendait un enfant, il alla cacher sous un rocher ses sandales et son épée. Si l’enfant qui allait naître était un fils, il demanderait à la princesse de dissimuler à son fils sa royale origine, jusqu’à son adolescence.

 

Thésée sur la route d’Athènes

Lorsqu’il eut quinze ans et qu’il parut sensé et fort, Aithra le conduisit à l’endroit où étaient cachés les présents d’Egée. Thésée souleva le rocher sans difficulté, prit les sandales et l’épée de son père et se mit en route pour Athènes.

En vain, Aithra et Pitthée lui conseillèrent de prendre la route maritime. Pressé d’accomplir des exploits qui le rendraient aussi célèbre qu’Héraclès, il préféra affronter tous les dangers de la route terrestre.

 

Après maints exploits, il arriva à Athènes et fut reçu au palais du roi Egée. Celui-ci l’accueillit mais sans se douter qu’il s’agissait de son fils. La magicienne Médée, qui avait épousé Egée, devina la véritable identité de Thésée et entreprit de l’empoisonner.

Lors du repas auquel on l’avait invité, Thésée, pour couper la viande, sortit l’épée qu’Egée reconnut tout de suite comme étant la sienne. Il renversa alors la coupe empoisonnée qu’avait préparée Médée, et le présenta à tous les citoyens d’Athènes comme leur futur roi.

Médée dut s’enfuir en Asie avec son fils Médos. Pallas le frère cadet d’Egée qui espérait bien obtenir le titre tendit une embuscade mais Thésée, informé, put déjouer le complot. Il fit massacrer les partisans de Pallas.

 

Thésée tue le Minotaure

 

minotaure

musée archéologique d'Athènes

      

Le puissant roi Minos fit une guerre victorieuse contre la grande cité grecque, pour se venger du roi Egée qu’il estimait responsable de la mort de son fils et lui imposa un tribut.

 

Depuis sa défaite, Athènes devait envoyer, chaque année, comme otages sept jeunes gens et jeunes filles pour être livrés au Minotaure.
Ce dernier était un monstre au corps d’homme et à la tête d’un taureau. Il était le fruit adultérin de Pasiphaé, la femme du roi Minos et d’un taureau envoyé pour une raison obscure à Cnossos par Poséidon.

 


Rongé par la honte devant la naissance d’un être difforme, le roi Minos fit construire par Dédale, un labyrinthe dans une partie du Palais dans lequel il enferma le Minotaure qui se nourrissait de chair humaine. A leur arrivée, les otages étaient poussés dans le labyrinthe dans lequel ils se perdaient. Lorsque le monstre les trouvait, fatigués et abattus, il profitait d’eux puis les dévorait.

 

Le fil d’Ariane

 

Le peuple d’Athènes qui ne revoyait jamais ses enfants grondait et finit par exiger qu’Egée envoie son propre fils Thésée.

Lorsque Thésée arriva à Cnossos, il se fit connaître de la fille aînée du Roi. Ariane fut séduite par le jeune prince.

 

Afin de l’épargner du terrible supplice, elle lui proposa une bobine de fil qui lui permettrait de retrouver la sortie après avoir tué le Minotaure. Elle lui fit promettre, auparavant qu’il l’emmènerait à Athènes pour l’épouser.

Bien que sans arme, Thésée parvint à tuer le Minotaure et à retrouver la sortie grâce au fil d’Ariane et à libérer ses compagnons d’infortune.

Il s’embarqua avec eux et Ariane mais se débarrassa de celle-ci au cours de l’escale qu’il fit à Naxos.

 

En absence de son fils, Egée montait tous les jours sur l’acropole et guettait son retour. Thésée dans sa précipitation avait oublié de faire hisser la voile blanche, signe du succès de l’opération.

Lorsqu’il aperçut la voile noire, il crut que Thésée était mort et, désespéré, il se précipita dans la mer qui, depuis, porte son nom.

    fresque

 

Thésée et Antiope

antiope

    

Les premières années du règne de Thésée furent exemplaires. Il fédéra autour d’Athènes de nombreuses cités grecques.

 

Pourtant, lorsqu’il fit la guerre contre les Amazones, il réussit à capturer la reine Antiope qu’il emmena prisonnière à Athènes.

Il tomba amoureux de la captive qui lui donna un fils : Hippolyte.

 

Ignorant la passion d’Antiope pour son geôlier, les Amazones dévastèrent l’Attique, pour se venger de l’enlèvement de leur reine.

 

Thésée se porta à leur rencontre, à la tête de ses troupes, emporta la victoire mais Antiope qui combattait à ses côtés, fut tuée au cours de la bataille.

 

Thésée et Phèdre

 

Après la mort d’Antiope, Thésée épousa la jeune sœur d’Ariane, Phèdre. Les premières années de l’hymen se passèrent bien, mais le roi vieillissant et nostalgique à la fois d’Ariane et d’Antiope, délaissa progressivement sa jeune épouse.

Celle-ci tomba amoureuse de son beau-fils Hippolyte, le fils d'Antiope.

Après avoir vainement tenté de résister à cette passion incestueuse, Phèdre l’attira dans une alcôve dans le palais de Trézène.

Le jeune homme rejeta ses avances.
La jeune reine, craignant qu’Hippolyte la dénonce envoya à son mari une lettre dans laquelle elle accusait injustement Hippolyte de lui avoir fait des avances indécentes.

 

Ce tableau présente Hippolyte qui jure devant son père son innocence, alors que Phèdre, butée, fait mine de ne pas croire à toutes ces sornettes. Cette scène est inexacte car Phèdre se suicida après avoir envoyé la lettre à son mari.  

   phedre

 

Thésée apprenant la nouvelle, maudit son fils et le chassa d’Athènes. Sans héritier, le roi demanda à Tyndare et Léda, la main de leur fille aînée. Hélène, la future reine de Sparte avait alors douze ans alors que Thésée en avait cinquante.


Fort heureusement pour la jeune princesse, le mariage ne se fit pas. Thésée confia alors le pouvoir à Ménesthée et partit en voyage à Scyros pour rendre visite à Lycomède, qu’il considérait comme son ami.
Lycomède lui proposa une promenade le long de la côte et le précipita du haut de la falaise. Ainsi se termina la triste vie de ce héros à multiples visages.

 

Extrait du roman « l’ombre de Polycaste »

Vous retrouvez ces personnages dans le roman "L'ombre de Polycaste" lors de la visite du site archéologique de Trézène que font Sylvia et Hector et où ont vécu Phèdre et Hippolyte. 

 

Ils parcoururent les deux cents mètres qui les séparaient des murailles de la ville et de la tour hellénique qui marquait l’entrée.
Ils arrivèrent bientôt sur l’emplacement du sanctuaire d’Hippolyte. Très professionnelle, Sylvia inspecta les fouilles en cours.

Accroupie, elle porta sa main au menton et jeta un coup d’œil circulaire sur l’entablement qui venait d’être dégagé.

-Ce sera un beau portique, fit-elle remarquer.

Hector, un peu à l’écart, la contemplait avec tendresse. Elle est dans son truc, se dit-il. Il voulut plaisanter.

- Croyez-vous qu’ils vont trouver le boudoir dans lequel Hippolyte, selon les dires de Phèdre, lui aurait manqué de respect ?
Toujours accroupie, elle lui lança un coup d’œil par-dessus son épaule en souriant de la farce de son compagnon.

sanctuaire-hyppolite

 - Etes-vous si sûr que Phèdre n’a pas tout inventé pour se rendre intéressante ? Tenez, c’est là qu’elle regardait en cachette son beau-fils et les autres éphèbes qui s’entraînaient tout nus au gymnase. Preuve que cela la démangeait.
- Je vous trouve bien sévère. Il n’était pas facile pour Phèdre de s’imposer aux yeux de son mari. Thésée, même s’il a lâchement abandonné Ariane après qu’elle l’eut aidé à tuer le Minotaure, l’a toujours dans le cœur.
- Ariane ou Phèdre ? s’amusa Sylvia en se relevant.
- Ariane bien sûr ! Cette jeune princesse a enfreint les ordres de son père et a trahi sa confiance. Pour l’amour d’un étranger.
- Peut-être souhaitait-elle, elle aussi, se débarrasser de ce démon ? Elle avait honte d’avoir un tel monstre dans la famille.
- Vous retenez donc la thèse selon laquelle le Minotaure serait un frère difforme d’Ariane à qui on amenait, de temps à autre, des vierges pour assouvir son appétit sexuel ?
- Je n’en crois rien au contraire, rétorqua vivement Sylvia. Athènes avait été vaincue. Elle devait payer un tribut, c’est tout ! Et rien ne dit que ces otages étaient mis à mort. A part Thésée qui aurait vécu au Palais de Cnossos, les autres auraient été affectés aux cuisines ou aux travaux des champs, comme esclaves. C’est Thésée qui a tout manigancé. Au lieu de respecter la dure loi qui l’aurait conduit à vivre quelques années au Palais comme otage, il a séduit Ariane qui s’est conduite d’une manière ignominieuse vis-à-vis de son père.
- Si le Minotaure était son demi-frère, peut-être craignait-elle pour elle-même ? L’inceste rôdait à la cour du roi Minos...