Ganymède est le fils de Troas et de Callirhoé. Il avait pour frère Ilos qui créa la ville d’Ilion plus connue de nos jours sous le nom de Troie.

 

Ses origines

Troas était le fils du roi légendaire Érichthonios qui est l’un des rois légendaires d’Athènes. Il épousa Callirhoé, la fille du dieu-fleuve Scammandre. Elle engendra une fille Cléopâtre et trois garçons : Ilios qui fonda par la suite la ville de Troie, Assaracos et Ganymède.

Ganymède était un jeune garçon reconnu pour sa beauté et sa gentillesse. Il aimait courir dans les bois et s’occupait des troupeaux de son père.  


Son enlèvement par Zeus

Zeus était toujours à la recherche d’une nouvelle aventure malgré la jalousie d’Héra. Il détourna l’attention de sa femme et s’intéressant au jeune garçon, alors qu’il n’avait eu jusqu’à présent que des conquêtes féminines.

Ayant repéré Ganymède qui était seul à s’occuper des troupeaux, Zeus prit l’allure d’un aigle magnifique et se posa à proximité de jeune homme.

 

L’aigle avait soif et cherchait à s’approcher dangereusement des bœufs qui s’abreuvait dans la marre presque à sec en cet été chaud. Craignant que l’aigle attaque le troupeau, Ganymède alla chercher de l’eau et s’approcha, sans crainte, de l’aigle qui avait replié ses ailes.

Il donna à boire à l’aigle superbe. Ce dernier se saisit alors de Ganymède pour l’enlever et le transporter sur l’Olympe.

 

 V14-DK-5035 Kobenhavn musée Thorsvalden Ganymède et Zeus

Photo Michel Ledeuil : musée Thorsaldsen : Zeus et Ganymède

      

6555-V10 Olympie Zeus et Galimède

Photo Michel Ledeuil : musée d'Olympie : Zeus et Ganymède

 

Le désir passé, Zeus qui craignait une nouvelle fois le courroux d’Héra, trouva une mission qui justifiait la présence du jeune homme.

 

Puisqu’il l’avait si bien abreuvé en Troade, Zeus le nomma échanson des dieux. Les dieux ne mangeaient pas de viande et ne buvaient pas de vin et c’est pourquoi l’ichor, le sang des dieux, était limpide et incolore.
Cela nous est rapporté par Homère lorsqu’il nous conte la blessure d’Aphrodite sur le champ de bataille devant la ville de Troie.

 

Ils mangeaient de l’ambroisie et buvaient du nectar dont ils étaient très friands. Ganymède fut ainsi chargé de servir le nectar aux dieux de l’Olympe, sans doute en compagnie d’Hébé, la déesse de la jeunesse éternelle qui remplissait parfois la même mission.

 

Les deux superbes oeuvres de Thorvaldsen sont exposées dans le musée qui lui est consacré à Copenhague.

 

Pour illustrer le mythe, Thorvaldsen a représenté Ganymède tout d'abord avec Zeus déguisé en aigle, puis le jeune homme sur l'Olympe en train de servir le nectar aux dieux.

 

Thorvaldsen lui a mis un bonnet phrygien sur la tête pour rappeler ses origines troyennes ce qui est, en partie, inexact. L'aigle avec ses yeux perçants est magnifique.

     

V14-DK-5250 Kobenhavn musée Thorvaldsen GanymèdePhoto M. Ledeuil : musée Thorvaldsen : Ganymède