Danaé

Danaé est la fille unique du roi d’Argos dénommé Acrisios. Elle est la mère de Persée qu’elle engendra à la suite d'un accouplement avec Zeus transformé en pluie d’or.

 

Danaé coulait auprès de sa mère et de ses suivantes, une adolescence heureuse dans le palais d’Argos, jusqu’au jour où un oracle annonça à son père qu’il serait tué par son petit-fils.

Pour conjurer cette malédiction, Acrisios emprisonne Danaé dans une tour d'airain avec des fenêtres grillagées. Elle ne peut voir personne du sexe opposé. Il lui était ainsi impossible d’enfanter.


L’intervention de Zeus

 

Danaé grandit ainsi dans sa prison dorée et sans doute devint-elle une belle princesse puisque Zeus la remarqua et chercha un stratagème pour s’introduire dans la chambre de Danaé par l’unique ouverture qui s’offrait à lui, c’est-à-dire la fenêtre.

 

Danaé fut surprise par un rayon de soleil qui vint jusqu’à sa couche. Elle était loin de se douter que cette pluie d’or était en réalité Zeus lui-même.

 

De cette union furtive naquit un fils, Persée. Courroucé et inquiet de voir une première phase de la prophétie se réaliser malgré lui, Acrisios bannit sa fille et son petit-fils.

 

Il les enferma dans un coffre qu'il jeta à la mer, persuadé que les flots tumultueux auraient raison de sa progéniture.

 

              

stockholm-danae-

Eros annonce l'arrivée de Zeus transformé en pluie d'or

 

L'amour déçu de Polydecte

Capture

arrivée de Danae et Persée à Sérifos par Waterhouse

   

Polydecte était le roi de l’île de Sérifos. C'est sur les rivages de cette île que le coffre contenant Danaé et son fils Persée fut jeté par les flots.


Dictys, le frère du roi, aimait pêcher sur la grève et aperçut ce coffre. Il fut étonné par sa trouvaille et après que Danaé lui eut raconté sa triste histoire, il l’emmena au palais.


Polydecte lui accorda l’hospitalité mais il fut séduit par la beauté et l’innocence de la princesse et tomba secrètement amoureux.

 

Il se montra patient et entoura Danaé de toutes les attentions, mais sans que cette dernière réponde à ses avances. Persée grandit et devint bientôt un éphèbe capable de se battre.

 


Polydecte qui n’avait pas renoncé à séduire Danaé trouva un moyen d’éloigner son fils Persée, en lui demandant d’aller lui chercher la tête de Méduse. Compte-tenu du danger que représentait la Gorgone, il se persuada que Persée serait transformé en pierre et qu’il pourrait ainsi disposer de Danaé et l’épouser.

 

La décapitation de Méduse

Polydecte ignorait sans doute que Persée était protégé par les Dieux Hermès et Athéna. Il disposait des sandales ailées d’Hermès, d’un bouclier poli capable de renvoyer une image tel un miroir et d’un casque qui lui permettait de se rendre invisible.  


Persée découvrit la grotte où les trois Gorgones sont en train de dormir. Couvert du casque d'invisibilité, il réussit à s'approcher de Méduse et la décapite.


Il ramène la tête de Méduse mais s’aperçoit bien vite de la duperie de Polydecte qui a tenté d’abuser de sa mère Danaé durant son absence.

 

                

 2013-ITAL 355 Florence Loggia Persée de Cellini cat-1

Photo Michel ledeuil : Oeuvre de Cellini exposée à Florence

La récompense de Dictys

Fort heureusement Dictys qui aimait lui aussi Danaé l’entraîna jusqu’au temple d’Athéna qui leur assura sa protection jusqu’au retour de Persée.

 

Persée pénétra dans le palais et se servit de la tête de Méduse qu’il tendit devant le roi Polydecte pour le transformer en statue de pierre. Dictys eut sa récompense puisqu’il monta sur le trône à la suite de la mort de son frère.

 

Le retour à Argos

Persée ramena sa mère Danaé à Argos avec l’espoir de se réconcilier avec Acrisios, mais ce dernier, apprenant la venue de sa fille et de son petit-fils, s'enfuit à Larissa en Thessalie, par crainte que la prophétie de l'oracle ne se réalise.


Persée devint roi d’Argos et participa à des joutes sportives organisées par le roi de Larissa Teutamidès et auxquelles assiste Acrisios.
Dépassant sa cible au lancer du disque, Persée frappe et tue accidentellement le vieillard, accomplissant ainsi la prophétie. De retour à Argos, il renonça à régner sur cette ville pace qu'il avait tué le roi précédent.

Il échangea donc son royaume contre celui de Tirynthe dont le roi était Mégapenthès et il y fonda les villes de Mycènes et de Midéa.

 

L’analyse du mythe

Tous les ingrédients classiques se mêlent dans ce mythe avec les aspects dramatiques et les incohérences.


L’oracle qui annonce que le père sera tué par son petit-fils et le drame qui s’accomplit malgré la volonté des hommes d’y échapper sont repris très souvent dans la mythologie, le plus bel exemple étant celui d’Œdipe.


Le roi qui fait confiance aux flots pour supprimer des personnes devenues gênantes apparaît également d’en de nombreux mythes, alors que la logique voudrait que ces « gêneurs » soient tout simplement assassinés.


Le roi qui tombe amoureux de sa captive et de son invitée se retrouve également avec Andromaque et Néoptolème.


Le renoncement de Persée sous prétexte qu’il a tué accidentellement son grand-père qui était le roi d’Argos, mais qui a tenté de supprimer sa mère et lui-même est peu plausible. 

         

Danaé vue par les artistes

Les écrivains ou tragédiens de l’antiquité se sont emparés de ce mythe pour y ajouter leurs propres fantasmes.
Virgile raconte que Danaé se rend plus tard en Italie où elle fonde la ville d'Ardée et que son petit-fils Turnus se dispute la main de Lavinia avec Énée.


Danaé est également mentionnée dans les tragédies d'Eschyle, d'Euripide et de Sophocle. Elle symbolise la terre souffrant de sécheresse et sur laquelle une pluie fertilisante descend du ciel.


Les plus grands peintres se sont inspirés également de l’histoire de Danaé, en se focalisant le plus souvent sur sa rencontre avec Zeus transformé en pluie d’or.

 

Le Titien danae

Danaé représentée par le Titien avec une servante qui a remplacé Eros

         

Rome08-681-Danae

Danaé représentée par le Corrège avec Eros et des Puppi

Orazio Gentileschi 1622 1623 Danae

Danaé représentée par Orazio Gentileschi avec Eros


    

V12-ADK-1625 Danae

statue moderne représentant Danaé exposée dans le musée d'Odense 


Alexandre Jacques Chantron 1891 Danae     

A partir du dix-neuvième siècle, un grand nombre d'artistes donne de Danaé une image érotique ce qui n'a rien à voir avec le mythe tel qu'il nous est rapporté par les Grecs anciens.

 

Dans ce magnifique tableau réalisé en 1891, Jacques Chantron nous présente une jeune femme d'une étonnante beauté, installée sur un divan et qui attendait le grand moment.

Ravie, presqu'en extase, elle tire le rideau pour que la semence de Zeus, sous la forme d'une pluie d'or vienne jusqu'à elle.

 

Gustav Klimt a également représenté en 1907-1908 le thème de manière très érotique, la pluie d'or se glissant entre les cuisses fléchies d'une jeune femme dénudée.

Le visage de Danaé suggère l'extase amoureuse. Le positionnement de l'héroïne dans une forme blanche ovoïde symbolise la fécondité. 

Le format carré qu'utilisaient fréquemment les peintres viennois de la Sécession nécessite une mise en page qui contribue à l'intensité du désir exprimé par Danaé.  

 

Dans la dernière période de sa vie, Gustav Klimt a dessiné de nombreux croquis représentant des couples ou des jeunes femmes au milieu du désir.

Le croquis ci-dessous semble être une esquisse du tableau qu'il réalise en 1907.

 

klimt-studie-zu-danae-1907                   

Klint Vienne Danae