Préparer son voyage

 

Les points à retenir

 V17-DKN 10010 vallée glacière de BrisdallPhoto Michel Ledeuil vallée glacière de Brisdall

Que vient-on chercher en Norvège ?

 

 

Documentation

 

Faire son plan de visite

 V17-DKN 7050 La stavkirke dHeddal Photo Michel Ledeuil la stavkirke d'Heddall

 

Préparer son voyage


La découverte de la Norvège suppose une préparation minutieuse du voyage. Il y a lieu de bien définir ses objectifs avant de se précipiter dans les catalogues de voyages.
Un voyage en Norvège s’organise de deux manières : 

  • Solution 1 : Arrivée en avion sur l’aéroport Oslo-Gardermoen situé à 47 kilomètres au nord d’Oslo et une location de voiture,
  • Solution 2 : arrivée en bateau à Oslo avec son propre véhicule en partant de Frederikshavn au nord du Jutland.

La solution 1 est préférable si on ne dispose que d’une ou deux semaines de vacances, par contre la solution 2 vous permet de remonter l’un des plus beaux fjords de Norvège et de visiter la capitale et ses environs.  
Je vous propose des plans de visite pour chacune des solutions.


Une autre solution, très onéreuse, avec un manque d’intimité et de l’ennui garanti, est la découverte de la Norvège par une croisière. Dans les circuits que je propose, vous avez l’occasion de prendre de nombreux ferries pour traverser les plus beaux fjords. Les durées moyennes sont d’une demi-heure et les prix sont très raisonnables.  

 
Les points à retenir

  • La meilleure période

La meilleure période pour découvrir les fjords, les cascades, les plateaux enneigés, les lacs gelés et les glaciers est le mois de juin.
Les routes ont été déblayées et il est possible de réaliser le circuit que je propose dans cet article.


Par contre, il faut réserver longtemps à l’avance les hôtels ou les appartements dans lesquels vous séjournez, car les Norvégiens raffolent des longues balades en ski ou pédestres.
Une autre période agréable est de la fin août à la mi-septembre. Les vacances des Norvégiens sont terminées et la pression est moins forte sur les réservations d'hôtels ou de chalets.

 

  • La langue

Tous les Norvégiens parlent couramment anglais, il est par contre très rare de rencontrer des personnes parlant le français, même dans les grands hôtels.

 

  • L’accueil

Sauf dans des cas exceptionnels, les Norvégiens sont généralement peu accueillants et peu serviables. Ils ne sont pas habitués à recevoir des touristes qui voyagent en individuel, sauf à Oslo et encore. Ils partent du principe que vous parlez couramment anglais, alors faites attention à bien vous faire comprendre.
Ils sont par contre très calmes, même les enfants et d’une très grande honnêteté.

 

  • Les prix    

La Norvège est un pays cher. Les prix de tous les services (restaurants, hôtels, parkings, bar, musées, carburants,…) sont en moyenne 30% supérieur aux prix habituels en France.


Le paiement par carte bancaire est généralisé. Vous pouvez donc changer un minimum d’argent pour les dépenses diverses. Par contre, les frais bancaires sont à votre charge, donc attention aux surprises.
Je vous conseille de changer un peu d’argent sur place. Le change en France est de 6 à 8% supérieur aux prix que vous obtenez dans le pays.

 

  • Les horaires  

Comme dans tous les pays scandinaves la saison est très courte. Dans les petites villes, les restaurants ferment de bonnes heures et il est impossible, même à Oslo, de dîner après 20 heures.  


Les musées n’ouvrent qu’à 10 heures en saison, et à 11 heures dès l’automne. De très nombreux musées en plein air et des stavkirkes ne sont ouverts au public qu’en juillet et août. Il faut donc bien vérifier les périodes et les heures d’ouverture.

 

  • La nourriture

Les Norvégiens ne sont pas des gourmets. Comme dans tous les pays nordiques ou de l'est, l'habitude, au restaurant, est de ne prendre qu'un seul plat. C'est cher mais très copieux.


Comme boisson, il est recommandé de prendre de la bière. Les vins, au verre ou en bouteille à vis, sont très chers, sauf dans certains restaurants italiens à Oslo.


Si vous louez un bed and breakfast ou un appartement, penser à faire des provisions dans les grandes chaînes de magasins. À la différence du Danemark, ils sont peu achalandés et il est inutile de chercher du vin ou des produits raffinés. Les heures d'ouverture sont très larges, même durant le week-end.

Les Norvégiens cuisinent chez eux et ne sont pas de grands amateurs de bonne chère. 

 

 

2018-NDK 4925 Norvège arrêt à Andalsnes

Photo Michel Ledeuil : magasin à Andalsmes de la chaine de supermarché Rema 1000 avec les heures d'ouverture

         

2018-NDK 3385 Norvège Dragsvik le restaurant

Photo Michel Ledeuil : plat mijoté avec du renne et une bonne bouteille de vin dans le restaurant d'un hôtel à Dragsvik

 

  • Circuler en Norvège

Le réseau routier est très développé parfois au détriment des paysages. Il faut bien préparer vos itinéraires sinon, vous risquez de passer votre temps à rouler sous la terre, pendant des dizaines de kilomètres parfois.


La vitesse est limitée à 80 kilomètres-heure. Certains tunnels ou ponts ou routes sont à péage. Les autoroutes autour d’Oslo également. Le paiement se fait par reconnaissance des immatriculations à l’aide de portique et vous recevez la note par la suite.


Lorsque vous roulez avec votre voiture française, c’est gratuit (pour l’instant) car il n’y a pas d’accord entre les deux pays.
La signalisation est bien faite. Il faut se repérer avec les numéros des routes. Il faut penser à faire le plein dans les supermarchés. Il faut le plus souvent payer par carte.   

 

V17-DKN 7329 les hauteurs et la vue du glacier

Photo Michel Ledeuil : ancienne route avec vue sur le glacier du Hardanger



      

2018-NDK 5215 Dombas le carrefour

Photo Michel Ledeuil : panneau indicateur sur les grandes routes



Que vient-on chercher en Norvège ?

  • Les paysages***

Les fjords autour de la région de Bergen, sur la côte ouest sont les plus beaux. Il s’agit essentiellement du Hardanger***, du Sognefjord*** et du Nordfjord**. De nombreux ferries vous permettent de découvrir, pour un prix modique, ces vastes bras de mer que surplombent les montagnes et leurs pentes abruptes.

 
Les vastes plateaux désertiques parsemés de lacs, de cascades, de neiges et de glaciers, malheureusement en recul. Il est possible de faire de longues randonnées au milieu des lichens, des pierres, des torrents, par des chemins tracés par les randonneurs norvégiens.


Les impressionnantes chutes d’eau. Il y en a partout et leur débit dépend de la fonte des neiges et des glaciers. Les plus belles sont celles de Latefoss*** et de Voringfoss***.

 

2018-NDK 3745 Norvège le plateau et glaciers

Photo Michel Ledeuil plateau du Jotunheimen

        

V16-DKNorge 2620 route vers Odda Latefoss 2

Photo Michel Ledeuil région d'Odda la chute d'eau de Latefoss

 

  • Les stavkirkes**

2018-NDK 3200B Stavkirke dHoppertall

Photo Michel Ledeuil la stavkirke d'Hopperstad

      

Ces églises à piliers ou de « bois debout » sont au nombre de 29. La plupart se trouvent dans le Télémark, le Hardanger et le long du Sognefjord.


Ces églises primitives ont été dressées à l’époque de la christianisation des Vikings.

 

La plupart d’entre elles ont été détruites au cours des siècles pour être remplacées par des églises plus vastes en granit. Elles sont désormais protégées.


Les stavkirkes plus belles, faciles d’accès, le long de la route ou dans les musées en plein air, sont celles d'Heddall***,de Borgund*** d'Hopperstad*** et de Gol** exposée désormais à Bygdoy.

 

  • Les musées en plein air*


Les plus complets sont ceux de Maihaugen*** à Lillehammer et de Bygdoy** à l’ouest d’Oslo. Ils présentent de nombreux bâtiments provenant de fermes et de villages du centre de la Norvège et deux stavkirkes**.


D’autres musées en plein air se retrouvent, le long de la route, dans des fermes aménagées. Les échanges avec les personnes qui vous accueillent vous permettent d’appréhender la vie quotidienne des paysans aisés au cours des siècles.  

 

2018-NDK 2577 Udval le village les stabburs

Photo Michel Ledeuil : Musée d'Udval dans le Télémark avec stakirke

       

2018-NDK 5335 Lillehammer le musée en plein air

      Photo Michel Ledeuil : Musée de Maihaugen à Lillehammer

 

  • La Culture Viking**


Cet aspect est assez peu présent en Norvège sauf à Bygdoy dans le fabuleux musée d’Oseberg***
Les autres aspects culturels se concentrent essentiellement à Oslo, avec la galerie nationale***, dans le musée** et le parc** Vigeland et dans les musées*** de Bygdoy.


D’autres musées thématiques (peinture, histoire de la ligue hanséatique) se trouvent à Lillehammer et à Bergen.

 

Documentation


Il est possible de trouver d’excellentes documentations dans la bibliothèque de la Galerie Nationale sur l’histoire des Vikings et sur les artistes norvégiens comme Munch ou Vigeland.


Le guide du musée en plein air de Maihaugen (à Lillehammer) est très complet et en français.


Le guide sur les stavkirkes peut également se trouver en français. Les photographies des églises et des décors intérieurs sont de grandes qualités ainsi que le texte explicatif.  

 
Le guide du musée d’Oseberg en français vous permet de découvrir durant ou après la visite l’histoire des fouilles, la structure des trois navires et la description des très nombreux objets découverts sur chacun des sites.   


Faire son plan de visite

Le tableau ci-dessous fournit deux exemples de séjour qui combinent deux ou trois visites par jour avec les promenades dans les quartiers de la ville ou dans la région.  
Solution – 1A  par avion sans visite d’Oslo
Solution 1B : par avion avec visite d’Oslo
Solution 2 : en voiture personnelle à partir du Danemark.

 

 

 

 

 

Additional information